• Poison City

    Poison City

    Titre : Poison City (Yûgai toshi)

    Auteur : Tetsuya Tsutsui

    Nombre de tomes sortis en France : 2 (fini)

    Nombre d'épisodes : Pas d'adaptation

    Style du manga : Mangaka, Drame, Liberté d'expression

    Résumé : Mikio Hibino s'est donné beaucoup de mal pour devenir mangaka. Enfin son rêve se concrétise, son histoire d'horreur, Dark Walker, va être publiée dans un magazine de prépublication ! Néanmoins concentré à tout donner pour créer un manga de qualité, il ne s'est pas rendu compte que le contexte actuel était loin d'être favorable... En effet le Japon accueille les Jeux Olympiques l'année suivante et le gouvernement fait du tri dans ce qui lui semble présentable ou non au reste du monde. Une mesure importante de censures est mise en place, appuyée par des extrémistes. Aucun milieu n'est épargné, de nombreuses oeuvres sont ainsi désignées comme nocives. Confronté à cette censure de masse, Mikio va devoir faire des choix cornéliens, ses décisions pourraient être irréversibles.

    Mon avis : Les illustrations sont de qualité et le récit bien que bref est prenant. On sent bien que Tetsuya Tsutsui s'inspire de sa propre expérience pour écrire cette oeuvre engagée, se révoltant face à la censure abusive. C'est d'ailleurs tout à fait compréhensible, en tant que lectrice je ressens également la frustration du personnage principal qui est confronté à un choix absurde. D'un côté rester fidèle à son idée originale, se donner du mal pour dessiner la meilleure histoire possible, un manga de qualité, laissant prévaloir la liberté d'expression et la créativité, au risque d'être complètement censuré, de ne plus pouvoir être diffusé et d'être considéré comme nocif pour la société. De l'autre côté faire énormément de compromis, s'auto censurant pour être dans les bonnes grâces de ceux gérants ces censures, quitte à amoindrir la qualité de son récit. Alors oui ces deux tomes sonnent un peu comme un règlement de compte de la part de Tetsuya Tsutsui envers ceux l'ayant injustement censuré à son goût, mais seule la fin nous y fait vraiment penser. Tout le reste de l'oeuvre est intéressante à lire en soit et le manga alterne bien entre l'histoire du protagoniste principal et l'histoire du manga qu'il écrit, nous offrant des visuels de ses planches. Je conseille donc ce manga à tout ceux qui chercheraient un petit seinen et voudrez se faire leur propre avis à ce sujet :)

    Toshigome

    « Kokkoku

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :