• Poison City

    Titre : Poison City (Yûgai toshi)

    Auteur : Tetsuya Tsutsui

    Nombre de tomes sortis en France : 2 (fini)

    Nombre d'épisodes : Pas d'adaptation

    Style du manga : Mangaka, Drame, Liberté d'expression

    Résumé : Mikio Hibino s'est donné beaucoup de mal pour devenir mangaka. Enfin son rêve se concrétise, son histoire d'horreur, Dark Walker, va être publiée dans un magazine de prépublication ! Néanmoins concentré à tout donner pour créer un manga de qualité, il ne s'est pas rendu compte que le contexte actuel était loin d'être favorable... En effet le Japon accueille les Jeux Olympiques l'année suivante et le gouvernement fait du tri dans ce qui lui semble présentable ou non au reste du monde. Une mesure importante de censures est mise en place, appuyée par des extrémistes. Aucun milieu n'est épargné, de nombreuses oeuvres sont ainsi désignées comme nocives. Confronté à cette censure de masse, Mikio va devoir faire des choix cornéliens, ses décisions pourraient être irréversibles.

    Mon avis : Les illustrations sont de qualité et le récit bien que bref est prenant. On sent bien que Tetsuya Tsutsui s'inspire de sa propre expérience pour écrire cette oeuvre engagée, se révoltant face à la censure abusive. C'est d'ailleurs tout à fait compréhensible, en tant que lectrice je ressens également la frustration du personnage principal qui est confronté à un choix absurde. D'un côté rester fidèle à son idée originale, se donner du mal pour dessiner la meilleure histoire possible, un manga de qualité, laissant prévaloir la liberté d'expression et la créativité, au risque d'être complètement censuré, de ne plus pouvoir être diffusé et d'être considéré comme nocif pour la société. De l'autre côté faire énormément de compromis, s'auto censurant pour être dans les bonnes grâces de ceux gérants ces censures, quitte à amoindrir la qualité de son récit. Alors oui ces deux tomes sonnent un peu comme un règlement de compte de la part de Tetsuya Tsutsui envers ceux l'ayant injustement censuré à son goût, mais seule la fin nous y fait vraiment penser. Tout le reste de l'oeuvre est intéressante à lire en soit et le manga alterne bien entre l'histoire du protagoniste principal et l'histoire du manga qu'il écrit, nous offrant des visuels de ses planches. Je conseille donc ce manga à tout ceux qui chercheraient un petit seinen et voudrez se faire leur propre avis à ce sujet :)

    Toshigome


    votre commentaire
  • Kokkoku

    Titre : Kokkoku

    Auteur : Seita HORIO

    Nombre de tomes sortis en France : 8 (fini)

    Nombre d'épisodes : 12 (fini)

    Style du manga : Famille, Fantastique, Drame

    Résumé : La vie de la famille Yukawa est loin d'être aisée. Yuri essaie de maintenir l'équilibre entre un grand-père bougon, un père dépressif, un frère au chômage qui ne sort plus de chez eux et une soeur mère célibataire d'un fils d'environ huit ans. Cette situation s'empire lorsque deux membres de la famille sont kidnappés. Les ravisseurs exigent une grosse somme d'argent en liquide livrée en mains propres une demi-heure après l'appel. Hors il est impossible de se rendre au lieu de rendez-vous en si peu de temps... Impossible ? C'est sans compter sur le don ancestral des Yukawa que possède le grand-père. Il peut figer le temps, permettant aux siens de se mouvoir dans un monde où seuls eux ne sont pas arrêtés, ou du moins c'est ce qu'il croit. Leur famille en sortira t'elle indemne ? 

    Mon avis : J'ai uniquement vu l'anime. L'opening est sympa ! L'histoire est originale et intéressante à suivre, notamment grâce à la qualité des personnages qui ne sont pas simplement gentils ou méchants, et également au fait que les informations arrivent petit à petit, nous permettant de mieux comprendre les lois qui régissent ce monde figé au fur et à mesure des épisodes. J'ai juste deux bémols qui ne sont pas des défauts en soit mais que je n'ai pas spécialement apprécié. D'une part le père Yukawa pour lequel je n'ai pas réussi à avoir une once de sympathie, et d'autre part la fin qui selon moi n'est pas spécialement bien amené et aurait gagné à être différente. En bref, c'est un petit anime qui traite de la famille et du temps, contenant de l'action mais également des réflexions, formant un ensemble sympathique à visionner.

    Toshigome

     


    votre commentaire
  • #55

    #55    #55    #55

     

    Les personnages de ce manga ne sont pas évidents à faire avec ChibiMaker, saurez-vous tout de même les reconnaître ? :3

     


    votre commentaire
  • #54

    #54  #54

    Qui sont-ils ?


    2 commentaires
  • Les 7 princes et le labyrinthe millénaire

    Titre : Les 7 princes et le labyrinthe millénaire (Sennen Meikyuu no Nana Ouji)

    Auteur : Yu AIKAWA et Haruno ATORI

    Nombre de tomes sortis en France : 4 (fini)

    Nombre d'épisodes : Pas d'adaptation

    Style du manga : Aventure, Suspense

    Résumé : Huit individus dont Yuan Juno, un jeune garçon sans prétention, se retrouvent enfermées dans un lieu truffé de pièges. Les prisonniers comprennent rapidement qu'ils se trouvent dans le légendaire "château maudit" et qu'ils ont été choisis comme prétendants au trône impérial. Comme le veut la tradition, ils doivent décider lequel d'entre eux succédera à l'empereur actuel. Mais sont-ils tous de bonnes intentions ? Jusqu'où seraient-ils prêts à aller pour obtenir le trône ? Ce qui aurait pu se régler avec une simple discussion va prendre une toute autre tournure. Ils vont vite réaliser que leur vie est en jeu. Parviendront-ils à tous en sortir vivants ? Qui sera désigné nouvel empereur ?

    Mon avis : La qualité des dessins concernant les personnages, leurs costumes ainsi que les décors rendent l'oeuvre très esthétique ! L'histoire est prenante, tous les personnages présentent une personnalité propre, un passé différent et des secrets. Cela les rend intéressants, classes, mystérieux et attachants pour la plupart. Le doute plane par moments et les révélations sont bien amenées tout au long du récit, jouant avec nos émotions et notre angoisse. Ces quatre tomes sont vraiment plaisants à lire :)

    Toshigome


    votre commentaire